Sécurité

Quelques conseils de sécurité pour une utilisation familiale de l’informatique.

Les risques

1 – Panne de l’ordinateur (mécanique, électrique, électronique) ou vol

2 – Dysfonctionnement de Windows (ne démarre plus, lenteurs insupportables, fenêtres intempestives)

3 – Perte des données (effacement accidentel, cryptage avec demande de rançon)

4 – Usurpation d’identité (tentative d’escroquerie des correspondants, détournement d’argent, atteinte à la réputation)

Les conseils : voir la page Sécurité

Google : la publicité se cache

Que choisir alerte sur le changement de présentation des résultats de recherches sur Google : les annonces payantes deviennent moins visibles. La mention de l’annonce n’est plus surlignée en vert, mais simplement encadrée d’un filet vert sur fond blanc.

Voir l’article de Que Choisir en cliquant sur ce lien.

Petit rappel les publicités sont présentées en premier, un utilisateur peu averti peut penser que ce sont les résultats les plus pertinents ! Il n’en est rien, simplement l’annonceur à payer pour que ce résultat s’affiche en premier, 80% des revenus de Google proviennent de ces publicités.

 

Bouteilles de lait : boycottez le PET opaque !

À l’ère du tri sélectif et du recyclage, c’est un retour en arrière qu’on croyait impossible. Pourtant, le lait se vend de plus en plus en bouteilles en plastique opaque non recyclables. Toute la filière du tri est perturbée.

 

Plus de vingt ans que le tri sélectif des bouteilles en plastique est entré dans les mœurs et que leur recyclage nous est présenté comme un grand geste pour la planète, on croyait l’affaire pliée. Mais voilà que surgissent des bouteilles de lait non recyclables qui finissent en décharge ou en incinération, au prix fort pour les collectivités locales et leurs administrés. Le coupable s’appelle le PET opaque, un plastique jusque-là cantonné aux bouteilles jaunes ou vertes d’huile, qui représentent si peu de tonnages à recycler qu’il ne posait pas problème. Or les distributeurs de lait commencent à en raffoler pour des raisons purement économiques : il leur coûte moins cher.

Depuis qu’il a fait son entrée dans les rayons lait, les tonnages envoyés en recyclage explosent et ça ne passe plus. À l’inverse de tous les autres plastiques utilisés pour les bouteilles, le PET transparent pour l’eau et les sodas, le PEHD pour le lait, ce PET opaque n’est pas recyclable et, en prime, il perturbe le recyclage des autres types de bouteilles ! Dans les centres de tri et chez les recycleurs, on n’en peut plus. Il faut éjecter les bouteilles en PET opaque du circuit de tri ou de recyclage, l’opération est compliquée et cela coûte cher.

En attendant une hypothétique interdiction du PET opaque, Que Choisir appelle au boycott des bouteilles de lait non recyclables.

Exemple d’arnaque

Aujourd’hui j’ai reçu un e-mail, soi disant d’un de mes correspondants, en fait son compte avait été piraté !

Voici l’échange de mails :

Gérard <gerard409@orange.fr> 13:32 (Il y a 4 heures)
Bonjour,
Puis-je te parler de ce qui m’arrive ?

Ma réponse :

À Gérard
Bonjour Gérard

J’espère que ce n’est pas grave

La réponse du pirate :

Merci pour ta réponse. En fait, je suis en déplacement à Brest pour un retour rapide mais j’ai égaré dans un taxi de la gare, mes affaires qui contenaient (téléphone, liquide et autres notamment…) il ne me reste plus que ma carte prépayée que je voudrais recharger. J’aimerais que tu me prennes dans un tabac, des coupons de rechargement afin de me dépanner, je te les rendrais dès mon retour.

Ma réponse :

À Gérard
Combien ?

La réponse du pirate :

Je voudrais urgemment recharger ma carte prépayée afin de pouvoir régler certains détails et assurer mon retour le plus vite possible d’où j’aimerais que tu me viennes en aide en m’achetant chez le buraliste 2 coupons de rechargement Transcash de 300 € chacun. Une fois les coupons achetés , tu m’enverras les numéros de rechargement par mail afin que je puisse recharger ma carte et sortir de cette impasse .

Dès mon retour je te donnerai plus de détail sur ce voyage , merci d’avance

J’en suis resté là…

 

Un antivirus ne sert à rien

Un ex-ingénieur de Mozilla dénonce les antivirus comme peu fiables et même parfois nocifs.ordi
Les éditeurs d’anti-virus font tout pour nous persuader d’acheter leurs logiciels. Microsoft fournit gratuitement l’antivirus Windows Defender qui suffit pour assurer sa protection, si l’on sait rester prudent. Bien sur Microsoft ne communique pas à ce sujet, trop d’intérêts économiques sont liés !
Voir ce que dit  O’Callahan sur CCM